Promo !
L014 - Dynastie des Khalji

L014 – Les Sultanats de Delhi Dynastie Khalji (1290-1320)

€4.67 Gratuit !

Livret de 11 pages – 9 Photos – Cartes

Lire le livret

Catégorie :

Description du produit

Livret de 11 pages – 9 Photos – Cartes

Firuz était un remarquable officier qui servit le Sultanat de Delhi sous la Dynastie des Esclaves, avant de devenir le Chef des Armées du Sultanat sous le Sultan Kaiquabad qu’il fit assassiner, en 1290 par ses fils, mettant ainsi fin à la Dynastie des Esclaves.

 

Il fut alors porté sur le trône, prenant le nom de Jalal ud-Din Firuz Khalji et fondant sa propre dynastie, la Dynastie Khalji.

 

Mais une grande partie des nobles de la cour n’acceptèrent pas son intronisation, et il lui fallut, pour s’imposer, leurs livrer de durs combats.

 

Ensuite, il dut rétablir l’ordre sur ses territoires en supprimant les hordes de brigands qui pullulaient et terrorisaient le pays, ainsi que les membres d’une secte hindoue extrémiste, les Thugs, que nous reverrons plus tard dans l’histoire de la Péninsule Indienne.

 

Partout, il fit face et rétablit l’ordre et la paix.

 

Mais ses relations avec son neveu et gendre Ala ud-Din étaient tendues et en 1296, à Devagiri, il fut assassiné par ce dernier, après avoir régné seulement 6 ans.

 

Ala ud-Din succédera à Firuz sans difficulté…

 

Ala ud-Din est extrêmement ambitieux, brutal, sans pitié ; il veut faire des territoires de son Sultanat, un empire et tout de suite s’engage dans une série de campagnes militaires, pour établir son autorité.

 

Dès 1297, il conquiert le Gujerat. Au cours de cette campagne, il fera prisonnier un remarquable général, Malik Kafur qui deviendra son général préféré et,  surtout, son conseiller.

 

En 1299, il combat et écrase un envahisseur Moghol qui s’avance vers  l’Indus, avec une armée de 250 000 hommes.

 

Sa victoire est éclatante et démontre ses extraordinaires qualités de stratège et de combattant…, mais aussi, la preuve de son extrême cruauté, en faisant écraser par ses éléphants les 20 000 prisonniers Moghols, qu’il a fait.

 

Les Moghols n’oublieront jamais.

 

Et, il reprend ses conquêtes. Il enlève les forts « sacrés » des Rajpoutes : Rathambor et Chitor. Il conquiert le Malwa.

 

Victoires, conquêtes, mais celles-ci ne satisferont pas Ala ud-Din qui veut, avant tout, être un grand administrateur, un parfait gestionnaire, en un mot, un souverain accompli.

 

Il lui reste donc à dominer le centre et le sud de la Péninsule, et avec une grande clairvoyance, il décide qu’il ne peut se consacrer à cette tâche et il renonce à conduire personnellement ses armées et à conquérir ces nouveaux territoires.

 

Ce sera la mission qu’il confie à Malik Kafur qui va « splendidement » accomplir cette tâche : il va ruiner tous les Royaumes qui lui résisteront. Il détruit, pille, massacre. Les butins sont immenses. Le dernier de ces butins ramenés à Delhi, en 1310, consiste en 612 éléphants et 1 400 chameaux lourdement chargés de plus de 200 tonnes d’or, d’argent de de pierreries.

 

Musulman fanatique Ala ud-Din veut convertir les « infidèles », mais il a compris que massacres et persécutions convertissent assez peu… et il adopte la persécution financière et économique. Les Hindous vont tout simplement être réduits à la plus extrême pauvreté…, alors que s’ils se convertissent les conditions les plus favorables leurs seront concédés pour leurs permettre de s’enrichir…

 

Ala ud-Din meurt en 1396, après 20 ans de règne.

 

Fut-il empoisonné par Malik Kafur, cela est possible, mais n’est pas prouvé…

 

Malik Kafur placera sur le trône un fils d’Ala ud-Din, Shihad qui régnera après avoir assassiné tous les membres de la famille d’Ala ud-Din, en 1316.

 

Mais les nobles de la cour se révoltent et Malik Kafur est, à son tour, assassiné et Mubarak, également fils d’Ala ud-Din, qui a eu la chance d’échapper au massacre de 1316, fait aveugler son frère Shihab et monte sur le trône.

 

Il sera aussi assassiné, en 1320, par son Premier Ministre Khusru, qui prend le pouvoir sous le nom de Nasir ud-Din Khusru et sera tué en septembre 1320, par le Gouverneur du Penjab, Ghazi Malik ; ce dernier sera intronisé, sous le nom de Ghiyas ud-Din Tughlucq, fondant la Dynastie Tughlucq.

 

Ainsi disparait la Dynastie Khalji après seulement 30 ans de règne. Cette Dynastie est souvent ignorée ou oubliée, ce qui est impardonnable. Ala ud-Din, le « Grand Sultan » de cette Dynastie, étant inoubliable.


RETOUR IMPRIMER